Il en a la carrure et surtout le verbe.

Guy Brémond a bien l’accent du sud, mais c’est à travers le monde qu’il a fait ses gammes pendant plus de vingt ans.

Sommelier reconnu il a distillé ses conseils avisés de Hong-Kong à Gstaad en passant par Courchevel dernièrement où il oeuvrait comme Chef Sommelier pour l’hôtel 5 étoiles Le Lana.

Mais le retour aux sources a été plus fort.

En 2002, Guy Brémond achète une bâtisse en ruine du XIIIème siècle à deux pas de l’église de Châtenauf-du-Pape, au coeur du village.

Dix ans plus tard, c’est dans cet édifice chargé d’Histoire qu’il ouvre « Les Caves Saint-Charles ».

e69249_2a6346f41c9a46c6b071860d8c5325f1

Quelques mètres sous terre, les caves vôutées se suivent et abritent des dizaines de grands Domaines et Châteaux de l’Appellation Châteauneuf-du-Pape. 

Beaucastel, la Janasse, Nalys, Usseglio, De Fusat, La Gardine et bien d’autres encore.

C’est dans ce décor brut et minéral que vous pouvez venir déguster de grands vins en écoutant les anecdotes et l’histoire des domaines racontées avec passion par Guy Brémond.

En peu de temps, il souhaite donner à un amateur les bases de la dégustation ou satisfaire un fin connaisseur avec de belles bouteilles.

e69249_5b6a7cc86cd743be897f8e38e55d804a

Il « évangélise » les touristes sur l’histoire de Châteauneuf et la valeur de ces vins.

Guy n’a pas sa langue dans sa poche et n’hésite pas à interpeller ses clients sur le combat qu’il mène dans son village et toutes les nouveautés qu’il entreprend pour faire connaître les vins.

Il se bat pour redorer le blason de l’Appellation et s’en fait le fervent défenseur, quitte à déplaire parfois, on ne peut pas plaire à tout le monde.

Depuis quatre ans Guy est parti en croisade pour défendre et protéger l’ AOP, c’est le Justicier de Châteauneuf-du-Pape.

 

A quelques pas de là, c’est autour d’une table digne de ce nom que Guy fait le mieux « parler » les vins.

En créant « La cuisine de Valentine » il met à l’honneur la gastronomie et les produits du terroir grâce à trois chefs de la région.

Dans un esprit convivial, il vous propose de découvrir aux côtés d’un chef, un marché typique de Provence, d’y sélectionner des produits frais et rentrer les cuisiner dans sa cuisine, pour un déjeuner unique accompagné bien sûr d’une sélection des vins de la cave.

Et cet amoureux de la bonne chair n’a pas dit son dernier mot puisqu’il souhaite ouvrir d’ici quelques mois un restaurant à l’extérieur de la cave.

Un lieu où encore une fois l’Appellation est à l’honneur et la cuisine gastronomique tout autant.

Pour lui, « on prend des risques aujourd’hui en allant au restaurant » avec une cuisine à la « va-vite » et des vins hors de prix (et pas à la hauteur?). 

Il imagine une carte simple mais élégante et des bouteilles au prix caviste. Enfin! Fini les bouteilles à 80 euros et la grimace en les buvant… 

e69249_9ce7d55b234847c19343cdd2c3b3d4fc

Dans ce « Mont Saint-Michel » du sud où les touristes viennent du monde entier, il souhaite leur faire déguster la vraie cuisine française et des vins à la hauteur.

Bref un passionné passionnant, la tête pleine d’idées et l’envie de faire découvrir et redécouvrir le pays de son enfance. 

Pour citer un homme du pays, Celui qui est capable de ressentir la passion, c’est qu’il peut l’inspirer » comme disait Pagnol et Guy Brémond a de l’inspiration à revendre… espérons qu’il en fasse encore bon usage! 

 

Les dégustations sont gratuites et se font sur rendez-vous sur le site de la cave.

Pour les cours de cuisine c’est aussi sur réservation en ligne. (Et si jamais vous venez en hélicoptère, Guy Brémond peut aussi venir vous chercher). Ben oui, après tout pourquoi pas… le Uber c’est so 2012… 🙂

http://www.cave-saint-charles.com/?lang=fr