Un truc de fou?

 

Pas question de danse de la pluie, de remèdes de sorcières ou de croyances incongrues, le calendrier Lunaire est très utilisé dans la viticulture depuis des décennies. Les vignerons ne sont d’ailleurs pas les seuls à s’y fier, mais quelle influence la Lune a t-elle sur le vin?

Observer la Lune, les jours « fleurs », « fruits », « racines » etc tient des préceptes de la biodynamie, érigés par Rudolf Steiner en 1924, Philosophe et « Pape » du concept en Europe et à travers le monde.

 

Quelques exemples…

 

Pour la plantation du pied de vigne, on attendra une Lune croissante et un jour fruit.

Pour la taille de la vigne, on attendra plutôt une Lune descendante et un jour fruit.

Idem pour la mise en bouteille du vin.

Chaque étape de la réalisation du vin de la vigne à la cave peut-être aidée et encouragée par le calendrier Lunaire.

Par exemple, la Lune croissante favorisera la vitalité de la plante, tandis que la Lune décroissante réhaussera les arômes et le goût des baies de raisin.

Et à la dégustation?

 

Les jours « fruit et fleur » sont des moments idéals pour le soutirage du vin, la filtration, l’embouteillage mais aussi pour la dégustation!

Les vignerons et dégustateurs professionnels seront d’ailleurs les premiers à le dire, « les vins ne goûtent pas pareil tous les jours ».

Certains vins se dégustent mieux en Lune descendante par exemple car celle-çi favorise la préservation des arômes.

Le  type de jour influence essentiellement l’intensité aromatique et la structure des vins.

Aromatiquement les vins ressortiront plus complexes en jours fruit.

Pour les vins rouges, il est préférable de boire le vin en jour fruit pour avoir un vin ouvert au nez et une bouche dense et équilibrée. En jour fleur, le vin sera également agréable surtout au nez.

Les jours fruit, c’est lorsque «la lune passe devant les constellations du Verseau, des Gémeaux, et de la Balance».

Selon le calendrier lunaire biodynamique, il n’y a que 6 à 8 jours fruits par mois.

Mieux vaut éviter au contraire de goûter un vin naturel ou bio en période de jour « racine ou feuille » car l’expression du fruit sera moins importante.

Par dessous tout, éviter le périgée pour travailler, vinifier ou déguster le vin. Cette période correspond au point où la lune est la plus proche de la terre, soit à 365 500 km.

Lorsqu’elle est au périgée, la Lune exerce une attraction beaucoup plus forte, les plantes en seraient fragilisées.

Idem pour les noeuds lunaires qui ne sont pas une période propice à la dégustation et au travail à la vigne.

Voici un exemple de Calendrier Lunaire simplifié par un Domaine Viticole.

 

 

 

Amusez vous à faire le test entre amis! C’est édifiant! 😉