La lune pour se guider. 

Au bout du chemin de la Vaussière à Tavel, sur la droite, au milieu des ceps de vignes, du tracteur et du grand cyprès, Christian et Nadia Charmasson cultivent leur petite parcelle de bonheur.

Depuis 1993 et leur rencontre, le couple a monté cette cave. Avec la chimie, ils leur a fallu quelques années et une belle rencontre pour passer progressivement à la biodynamie. Calendrier lunaire, jour fruits, fleurs, racines… préparats, silice et cornes de bouse de vache, ils nourrissent et traitent leurs vignes de façon entièrement naturelle et en accord avec la lune.

Sur les parcelles, les sols sont enherbés, pas de tracteur pour labourer la terre mais plutôt des vers de terre.

Et dans la bouteille ça donne quoi?

Pour le blanc, c’est la cuvée vin libre, « elle fait ce qu’elle veut » comme dit Nadia. Sur l’étiquette, tout un programme aussi. Le drapeau culturel berbère et le signe Kabyle, les origines de Nadia. Ce symbole représente l’homme libre et les trois couleurs la mer, les montagnes verdoyantes et le sahara. Beau clin d’œil à la philosophie du domaine et leurs vins. 

Le blanc, un chaleureux assemblage de grenache, roussanne,marsanne,bourboulenc,clairette et viognier. Les cépages du coin pour un blanc étonnamment vif et frais.

Côté rouge, autre histoire. De toute façon, Nadia et Christian marchent à l’instinct donc chaque année est différente, tout comme les assemblages.

2011 c’est la cuvée Camomille. Grenache et syrah. Un nez sublime de cerise burlat, pruneau et sous-bois. En bouche c’est rond, gourmand, fondu… moi je fonds complètement pour Camomille.

2012 c’est la cuvée Millepertuis. Grenache, syrah,mourvèdre,carignan. Un très joli nez de cerise également, fraise compotée, en bouche c’est un peu plus herbacé, moins de sucre que Camomille mais joli plaisir en bouche aussi.

2013 est encore en cuve et à l’heure où j’écris la mise en bouteille se fera dans une semaine environ.

Le rosé, Tavel oblige, fait également parti des cuvées de Balazu des Vaussières.

Les vins restent près de 3 ans en cuve, sur lies. Pas de fût.

Pas besoin de dire qu’il y a zéro sulfite, zéro intrant. Comme dit Christian « c’est plus un aliment, du jus de raisin fermenté, un aliment qui nourrit le corps et l’âme. »

Une belle rencontre qui prouve encore, s’il fallait le prouver, que le respect des sols, le traitement naturel, le « laisser aller » maîtrisé offre des vins gourmands, d’une finesse incroyable et pourvu d’arômes puissants et charmants à souhait. Dur, dur, de quitter le nature tout de même, une fois qu’on l’a rencontré.

 

Pour déguster et aller chercher les vins chez les Charmasson:

Chemin de la Vaussière 30126 TAVEL.  04 66 50 44 22 christianetnadia@orange.fr